Retour à l’accueil > Auteurs > RUIZ, Bruno > Des disques et des livres

Bruno Ruiz

Des disques et des livres

Bruno Ruiz est né en 1953 à Arcachon, mais il a élu pour résidence Toulouse depuis 1977. En presque quarante ans de chansons et de poésie, de théâtre et d’écriture de nouvelles, il a construit une oeuvre marquée par les tragédies du monde, la mémoire de l’exil, mais aussi la fraternité, l’amour et l’amitié.

Voici un aperçu de sa discographie et de ses publications

JPEG - 23.1 ko
Bruno Ruiz dégage dans un récital une force et un lyrisme extraordinaires. (Photo Georges Denneulin)

Sa discographie

« Si », 2005

Production Ithaque ; enregistré en mai et juin 2005. Avec les chansons : Merci ; Je reviens de loin ; Vers la fin ; De n’être celui qu’on préfère ; Les rouges du fond ; Nouvelle route ; Mise au point ; Des forces ; Sœurs d’amour ; Si tu es là demain ; À ; Je te chanterai jusqu’au silence ; Puzzle ; Nuit blanche ; Le sommeil du jongleur ; Si.

Chant impératif , 2003 :

Production Ithaque ; enregistré en octobre et novembre 2003. Avec les chansons : Tout est possible ; L’art d’être né ; Élève-toi l’élève ; Glisse entre neige et boue ; Homme hésitant ; Poussière de vivant ; Avance ; Voyage ; Laisse ; Dénoue-toi ; Rejoins l’univers ; Apprends ; Embrasse les anges ; Allume tout ; Trouve ton île ; Les mots absents ; Hisse l’homme ; Résiste ; Le corps s’en va ; Chant du muséun.

Nous, 2001

Production Ithaque ; enregistré en mai et juin 2001. Avec les chansons : Soyez beaux ; Nous ; J’ai des frères ; Le chant des oubliés ; Homme debout ; Être fidèle ; Être ou avoir été ; Marraine sereine ; Corbeau ; Les petits cœurs du papier peint ; Je n’ai pas toujours été celui que tu regardes ; Si je pars ; Thalweg

Après , 1998

Production Ithaque ; enregistré en février et mars 1998. Avec les chansons : Hom-Louve ; Les Drakkars ; Altavoz.

Les Larmes de Laurel, 1995

Production Ithaque ; enregistré en juillet 1995 à la Salle Nougaro (Toulouse). Avec les chansons : Le miroir et la vitre ; Chanson crépusculaire ; Descendre ; Nager ; Les tambours ; Les promeneuses ; La voyageuse du lit ; Ma ; Chanson étrange ; Cette vie qui nous reste ensemble ; On finira comme on commence ; Foules de nos mémoires ; J’voudrais vivre ; Touché le fond ; Sans histoire ; Homme sans avenir ; Les larmes de Laurel.

L’Homme vigile, 1986

Co-production Radio-France/ARTEM ; enregistré en juin et juillet 1986. Avec les chansons : L’Homme vigile, Marche de la cité, Je voudrais chanter tout doucement, Kilomètre 43, Plaza Real, Sérénade, Love Boulevard, Séries noires, La femme de ma maison, Conciergeries, Judith, Être passant.

Bruno Ruiz , 1980

Auto production distribué par Oxygène ; enregistré en juillet 1979 au Studio Deltour (Toulouse). Avec les chansons : Marche de la cité, Chanson, Le CRS, Parking-Brouillard, Télégramme, Canevas, Complainte de la fille et du panier, Jacqueline, Accident, Petite annonce en forme de comptine, La soif, Soirée, Iragne, Je voudrais chanter tout doucement.

De nombreux recueils

Mais à côté de ces sept disques et des centaines de concerts donnés ici et là, une vingtaine de livres jalonnent aussi le chemin poétique de Bruno Ruiz, pour l’essentiel des recueils de poèmes, à l’image de cette plaquette, « J’aime », d’abord publiée chez N&B et rééditée depuis (Ithaque), où il décline en quatrains ses prédilections.
Du « J’aime Georges Perec / le parfum des tabacs blonds / la rentrée des classes en automne / j’aime savoir pourquoi » au « j’aime vivre / être / écrire / aimer », c’est tout un inventaire, ému, drôle, loufoque et tendre qu’il nous offre, où chacun peut se reconnaître dans ses petites et grandes passions.

On notera aussi, chez Ithaque, le recueil "Chansons et textes de scène" qui réunit ses textes écrits de 1973 à 1993.

Sa dernière publication est un livre d’entretien passionnant avec François André, "Le Miroir et la vitre", où le chanteur - et l’homme - détaille ses façons de voir et de vivre le monde, le temps présent, l’amour et la révolte, l’amitié et la fraternité. Il y explique ses débuts, mais surtout son positionnement poétique alors que régnait la chanson yéyé d’un côté et la poésie de laboratoire de l’autre. Sans oublier d’évoquer les grands ainés, Léo Ferré, Brassens, Bertin, et les proches comme Vasca, Bénin...
Réflexions sur la poésie, le langage, qui touchent aussi à la morale, celle, toute simple, des femmes et des hommes soucieux d’être justes. Le titre est aussi celui d’une chanson. "J’ai écrit cette chanson, Le Miroire et la vitre, explique Bruno, pour montrer que le poème, s’il voulait concerner les autres, devait s’adresser d’abord à celui qui l’écrivait. Sinon, aucune identification ne pouvait s’opérer."



Lire aussi :

Le poète décline ses fidélités

Le chant contre la mort

Sur scène, dans les arpèges et dans les mots

« Le Miroir et la vitre »

Des disques et des livres

Quelques chansons



dimanche 29 mars 2009, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page

Bruno Ruiz

Né en 1953 à Arcachon, il a élu pour résidence Toulouse depuis 1977. En presque quarante ans de chansons et de poésie, mais aussi de théâtre et d’écriture de nouvelles, il a construit une oeuvre marquée par les tragédies du monde, la mémoire de l’exil, mais aussi la fraternité, l’amour et l’amitié.
Pour une petite bal(l)ade dans un paysage « complètement Ruiz », cliquer sur les titres des différents articles ci-dessus.

Pour écouter
quelques chansons
de Bruno Ruiz
cliquer ici

Contact :

Pour écrire directement à Bruno Ruiz : e.mail : brunoruiz@free.fr
Pour connaître le détail de la bibliographie de Bruno et pour en savoir plus, notamment sur les tournées en cours, rendez-vous sur le site : http://sitebrunoruiz.com
Pour tout ce qui concerne la diffusion des récitals, et la distribution des livres de Bruno Ruiz : Marie-Annick Bault. Association Le Puits 33, rue Française 31400 TOULOUSE Tel : 05 61 20 00 95 / 06 84 30 51 44 Fax : 05 61 20 28 47 e.mail : lepuits@wanadoo.fr

-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0