Retour à l’accueil > Revues & sites > Revues > « Diérèse » : depuis 1998

Passage en revues par G. Cathalo

« Diérèse » : depuis 1998

Copieuse et peu onéreuse, "Diérèse" affirme ses choix poétiques dans une diversité bienveillante.

Avec le temps et l’habitude, on reconnaît assez vite les revues qui sont promises à un bel avenir : ce sont celles qui sont animées le plus souvent par un revuiste unique à la personnalité affirmée et au caractère bien trempé. Ensuite, on n’y retrouve pas les noms accrochés n’importe où, à la traîne des vieilles guirlandes de casseroles rouillées qui, on le sait, sont celles qui font le plus de bruit.
Daniel Martinez est à la barre de « Diérèse » depuis mars 1998. Sa revue trimestrielle est l’une des plus copieuses qui soient. Elle tourne toujours autour des 200 pages en format A5. Les textes qu’on peut y lire sont en prise directe avec le monde actuel car « la poésie lézarde sans cesse le réel, le transgresse » comme l’affirme Martinez. Aussi, l’éclectisme dans le choix des textes n’exclura pas l’exigence et les auteurs retenus ne le seront jamais en raison de leur notoriété. Il faut qu’ils aient quelque chose à dire et qu’ils soient capables de bien le dire.

Le fil rouge : l’authenticité de la parole poétique

La fidélité est sûrement la dominante majeure de cette revue : fidélité à une forme mais aussi à un contenu. Les amateurs apprécieront le savant dosage entre les différents volets de chaque livraison : poésies du monde, chroniques, études, poèmes et nouvelles.
Quant à la fidélité aux auteurs, elle traverse les générations : Rousselot et Shesne, Dhainaut et Perdrial,Nadaus et Nuel, Bocholier et Tomera… Cette variété d’approches permet des rapprochements inattendus et audacieux, mais c’est toujours l’authenticité de la parole poétique qui sert de fil rouge.
Il faut saluer à sa juste valeur le courage de ce revuiste solitaire, sa rigueur éditoriale et sa farouche volonté de faire partager les textes qu’il aime. De plus, il est important de signaler que « Diérèse » paraît sans aide et sans subvention et ne survit que grâce à ses abonnés et à ses acheteurs au numéro.

Georges Cathalo – novembre 2010

Abonnement

L’abonnement annuel à 4 numéros : 38 euros
Le numéro isolé : 10 euros,
A adresser à 8 avenue Hoche, 77330 Ozoir-la-Ferrière.
Contact électronique : contact@diereseetlesdeuxsiciles.com

vendredi 3 décembre 2010, par Georges Cathalo

Remonter en haut de la page
-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0