Retour à l’accueil > Auteurs > DI CARA Piergiorgio > « Hollywood Palerme »

Piergiorgio Di Cara

« Hollywood Palerme »

L’inspecteur Pippo mène l’enquête.

Métailié publie le troisième roman de Piergiorgio Di Cara consacré au personnage de Salvo Riccobono, flic anti-mafia sicilien, « Hollywood Palerme ». Piergiorgio Di Cara, né à Palerme, sait de quoi il parle car il est commissaire à la Brigade antimafia de cette ville. Max Alhau l’a lu.

Voilà bien une étrange affaire que cette enquête relative au meurtre de Laura Maniscalco : cette femme de la bonne société de Palerme a été tuée alors qu’elle était seule dans son appartement et, précision macabre, le meurtrier a emporté un morceau de son crâne qui sera retrouvé dans une poubelle du métro. Il n’en faut pas plus pour mobiliser l’inspecteur Pippo Randazzo et son collègue Mauro.
Le mari de la défunte, un cadre d’une importante entreprise, Romeo Nardi, convoqué par la police, pourrait, selon Pippo, être l’assassin de sa femme mais nulle preuve ne pèse encore sur lui. D’autant que, malgré ses allégations, il n’a jamais trompé sa femme. On découvrira plus tard qu’il entretient une ou plusieurs liaisons avec de jeunes femmes.
Certes il s’agit là d’un roman policier, mais ce qui importe surtout, outre le style heurté, familier, ce sont les différentes méthodes utilisées pour découvrir l’assassin et que l’auteur met en scène. Fin limier, fils d’une riche famille, amoureux timide, Pippo se lance sur des pistes difficiles et l’enquête qu’il mène en compagnie de son fidèle Mauro et d’un autre collègue, Sip, laissent au lecteur la voie ouverte à des hypothèses plus ou moins hasardeuses. Toutefois, au fil des jours, les doutes laissent place à quelques certitudes. Grâce à des caméras de contrôle placées dans le métro de Palerme, une femme est identifiée et Pippo se lance à sa poursuite : Annamaria Melito, propriétaire d’une boutique d’objets anciens serait la maîtresse de Nardi. De mystérieux coups de téléphone ont été interceptés par la police, des appels muets qui intriguent Pippo. Quant à la nièce d’Annamaria, la jeune Alessia Billè, elle aussi serait mêlée à cette affaire et aurait eu une liaison avec Nardi.
L’enquête de Pippo et de ses collègues, les différentes stratégies employées sont narrées avec précision et même si parfois l’inspecteur commet quelques bévues, il n’en est pas moins sûr de parvenir à ses fins. Pourtant dans ce récit la vie personnelle de Pippo est mêlée à cette affaire et sa liaison fort chaste avec Roberta, une psychologue, qu’il délaisse souvent pour des raisons professionnelles est mise en scène avec sobriété.
L’enquête qu’il mène est ici servie par le recours à des écoutes téléphoniques, par l’enregistrement de conversations qui permettent à l’intrigue de prendre corps. C’est ainsi que seront arrêtées Annamaria et sa nièce et que Nardi, confronté aux deux femmes, se révèle être tout autre qu’il ne le prétendait. A la suite d’une erreur de « lecture » Pippo a failli ne pas appréhender le véritable coupable : nous n’en dirons pas plus car ce serait émousser le plaisir du lecteur. Disons aussi que dans ce livre se découvre le visage d’une Palerme, capitale de la mafia, et que, l’immense enseigne lumineuse que l’on voit de partout, Hollywood, ajoute à l’atmosphère étrange de ce récit conçu comme un film aux incessants rebondissements.

Max Alhau


jeudi 25 février 2010, par Max Alhau

Remonter en haut de la page
Piergiorgio Di Cara
« Hollywood Palerme »

roman traduit de l’italien par Hervé Denès,
Métailié Noir, 10 €.

Piergiorgio Di Cara

Piergiorgio Di Cara est né à Palerme le 20 mars 1967. Il entrée dans la police comme agent en uniforme en 1993 et l’année suivante intègre la Brigade mobile. Commissaire à la Brigade antimafia de Palerme, il est aussi écrivain. Son premier recueil de nouvelles, « Camina, stronzo » (« Avance, crétin ») paraît en 2002.
Il a déjà publié chez Métailié : « Ile noire » ( 2003 ), « L’Ame à l’épaule », 2005, « Verre froid », 2007.

Lire les autres chroniques de Max Alhau : cliquer ici

-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0