Retour à l’accueil > Auteurs > FRAJ Eric > Le métissage des notes et des mots

Eric Fraj

Le métissage des notes et des mots

En novembre 1971, alors qu’il n’avait même pas 15 ans, le jeune Eric Fraj est monté sur scène à Bordeaux pour chanter en première partie du spectacle de l’emblématique chanteur occitan Claude Marti. C’était là le début d’un parcours atypique de quelqu’un qui, après 40 ans de carrière, se révèle toujours inclassable.

JPEG - 226.3 ko
Eric Graj en concert à la Cave Poésie de Toulouse (photo Guy Bernot)

Eric Fraj n’a jamais cessé d’écrire, de composer et de chanter. Sautant d’une langue à l’autre avec une facilité déconcertante, il a su tirer le meilleur parti de cette pluralité linguistique. De l’occitan au castillan, du catalan au français, il chante les choses simples de la vie quotidienne, mais aussi et surtout les doutes et les certitudes, les interrogations et les espoirs, les sagesses et les folies. Chacune de ses chansons est une invitation à la tolérance et au partage, dans la grande lignée des troubadours. Sa voix grave s’imprime facilement dans les mémoires. Bien timbrée, elle déclenche des émotions durables et provoque de saines réactions.

Musiques et poètes du monde

Beaucoup de morceaux du répertoire d’Eric Fraj sont le résultat de son inspiration. Cependant, il a su également choisir de traduire ou de mettre en musique des poèmes d’auteurs qu’il préfère. C’est ainsi que l’on croise des francophones tels que François Villon, Léo Ferré, Félix Leclerc, des hispanophones comme José-Angel Valente, José-María Caballero Bonald ou Vicente Nuñez, des occitanophones tels que Robert Marty, Roland Pécout, Jean Boudou, Miquèl Decòr, ou encore des catalanophones comme le remarquable et trop méconnu Salvador Espriu.
Ces paroles sont mises en valeur grâce à son sens de la mélodie et au talent de musiciens habilement choisis. Parmi eux, citons les plus récents compagnons d’aventure scénique : Guillaume Lopez, Thierry Roques, Rémi Vidal, Jean-Raymond Gélis, et tant d’autres encore. Ouvert aux « musiques du monde », le répertoire d’Eric Fraj est une mosaïque de musiques métissées, allant de la salsa au tango, de la saudade à la gigue.

Du café à la scène nationale

Qu’il chante dans une arrière-salle de café ou dans un Centre Culturel, sur une place de village ou une scène immense, à Foix (Scène Nationale), à Barcelone (Palau de la Música) ou à Toulouse (Théâtre Sorano), à Pinsaguel ou à Göttingen, à chaque fois Eric Fraj donne le meilleur de lui-même. Il entraîne ceux qui l’écoutent vers des territoires inconnus, n’hésitant pas à bousculer les préjugés tenaces qui s’accrochent encore à la chanson dite « occitane », chanson dont il a su, en pionnier, renouveler le genre grâce à une subtile alliance entre la tradition et la modernité.

Georges Cathalo

"Les pies ont bu le soleil"

MP3 - 5.6 Mo

Las agassas an becut lu solelh
Paroles, Robert Marti. Musique Eric Fraj

Je ne redeviendrai plus jamais aussi fort que je l’ai été »
disait le vieux au seuil du jardin, les yeux baissés
« Nous ne referons plus de fauchaison comme autrefois,
et ne briderons plus de sabots le soir à la veillée.. .
Le temps s’obscurcit,
il ne fera pas beau,
les pies ont bu le soleil.. .
Que vienne l’hiver ou l’été, rien ne change,
il était agréable de vivre ici au temps passé.. .
On dit que demain de nouveau, clans le village,
des jeunes viendront faire du pain et du fromage. . .
Vous pouvez venir forger le temps, la vie est dure,
et il vous faudra passer souvent de l’onguent de patience.. .
Jeunes gens, ne m’en veuillez pas si je ne vous parle pas,
c’est que la langue de la maison vous ne la savez pas..
Je vais m’en aller tout doucement plier la table,
faire la vaisselle, bellement, des paroles. . .
Il me faudra nettoyer la maison, fermer les portes,
le temps a jeté son filet d’années mortes. . . »

jeudi 30 septembre 2010, par Georges Cathalo

Remonter en haut de la page

__degrade.png__

Eric Fraj


Eric Fraj est né en décembre 1956. Il a commencé à chanter alors qu’il n’avait pas tout à fait quinze ans ; c’était en novembre 1971 à Bordeaux.
Ayant fait le choix de la pluralité linguistique, il écrit, compose et chante en langue d’Oc, castillan, catalan et français.
Il met également en musique des poètes à vocation universelle, d’André du Pré à Jean Boudou, de Robert Marty à José-María Caballero Bonald...
On peut lire sur son site : « Sa musique et son chant sont à cette image : pluriels eux aussi, par la variété des inspirations qui se conjuguent en des gammes sudistes, la variété des instruments, des tonalités et des touchers, celle de la voix. »

Discographie et site

Après quelques 33 tours vinyls produits entre 1975 et 1998, Eric Fraj a composé des CD où voisinent d’anciens titres et des morceaux nouveaux.
1999 – Transits (20 titres)
2003 – Arranca-me (13 titres) – « Coup de cœur » de l’Académie Charles Cros
2010 – Fat e Fòls (17 titres)
En préparation pour 2011 : Pep el mal (12 titres) qui sera la reprise des principales chansons de son récent spectacle donné notamment au Théâtre Daniel Sorano de Toulouse en mai 2010.

On peut aller flâner sur le site d’Eric Fraj à l’adresse suivante :
http://www.ericfraj.eu .
On peut aussi écrire aux adresses suivantes pour se procurer les CD disponibles (Arranca-me et Fat e Fòls) ou souscrire au futur (Pep el mal) : Schibboleth, 4 rue Saint-Laurent- 31390 Carbonne, shibbol@orange.fr ou ericfraj@hotmail.fr .
Eric Fraj se produira à la Cave-Poésie de Toulouse, du 30 novembre au 4 décembre 2010 inclus.

Écouter :

"Boby Sands"

MP3 - 3.7 Mo

"Al cantaire"

MP3 - 5.2 Mo

-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0