Retour à l’accueil > Chansons & musique > Avec Sam Telam, un voyage en musique et en chansons

Sur des rythmes brésiliens

Avec Sam Telam, un voyage
en musique et en chansons



Clarinettiste et saxophoniste de formation, Sam Telam a un répertoire très varié. Il joue et chante les MPBs en s’accompagnant à la guitare depuis 20 ans. Aux côtés d’Eraldo Gomes (Bossa tres), Darcy Monteiro da Serrinha, Renato Vargas (O som do barzinho), Reinaldo Vargas, Renato de Resende, il a appris les codes et soluces de la MPB. A également joué dans Alma avec Serge Lopez dans les années 80.
Nougaro, Caussimon, Brassens, Aragon, Montand, Barbara, Barouh, Gainsbourg et côté brésilien, Djavan, De Moraes, Martinho da Vila, João Bosco, Jorge Benjor, Moraes Moreira, etc... sont dans ses cordes. Il finalise en ce moment un hommage à Darcy Monteiro avec qui il a joué à Toulouse et à Rio et qui lui a appris les percussions du samba.

« Samba do Dia à Dia »

Actuellement, il propose « Samba do Dia à Dia » dia (Samba au jour le jour), un tour de chant en solo (voix, guitare, boite à rythme) articulé sur des rencontres de chansons en français et brésilien sur des rythmes brésiliens. Les chansons se répondent en « correspondances baudelairiennes ». Ainsi la première chanson « Histoire de faussaire » de G Brassens va être suivie de « Você ja foi à Bahia ? » (tu es venu à Bahia ?) de Dorival Caymni qui, au Brésil est considéré comme le Brassens brésilien.
Il précise : "Il n’échappera pas aux ceusses qui savent lire entre les mots, entre les gestes, tels des modestes, que le répond de Caymni est de venir dans une région du monde où la nature (du moins à l’époque) n’avait pas été encore saccagée et transformée en « genre de feu sans fumée », que la passion pour la poésie ne signifiait pas l’ exposition aux visiteurs de « la bibliothèque en faux bois, faux bouquins achetés au poids » (les citations en italique sont issues de la chanson "Histoire de faussaire" de G Brassens.)
Et d’ajouter : "C ’est donc d’ un Voyage qu’il s’ agit, avec de nombreuses correspondances, de gares en gares, tel un trimardeur laissant venir les mots en rythme de boggies , la ligne de fuite vers l’ infini des possibles, avant l’ effondrement de la fonction d’onde quantique. Voyage du jour le jour qui est le lot de tout musicien, de tout poète, de tout rhapsode, ces Nomades Not Mad…"

Tendez l’oreille


« Cette vie la porter »
Pour mieux faire connaissance avec Sam, je vous propose quelques liens. Et d’abord vers « Cette vie la porter », puisqu’il m’a fait la surprise de me mettre en musique. Je dis « surprise » car je n’étais pas au courant de son travail sur mon texte et c’est par un courriel qu’il me l’a fait découvrir, alors que je ne l’avais jamais rencontré. Il s’agit d’un poème déjà ancien - il fait partie de « L’Obscur vertige des vivants » publié par le Dé bleu en 1993 - mais qui a connu un regain de fortune : après avoir été repris dans un manuel scolaire au Québec, voilà qu’il m’est revenu sur la Toile, et sur un rythme brésilien !
Écouter la chanson

MP3 - 5.2 Mo

Hommage à Jehan Rictus
Autre texte qu’il a mis en musique, « Les Taciturnes », ce poète savoureux de Jehan Rictus, en partido alto, forme de samba brésilien qui a toujours soutenu la résistance à l’oppression de la bien-pensance. Le rythme octosyllabique des textes de Jehan Rictus, se prêtent particulièrement bien à cette forme de musique .
Écouter

Les cons... compétiteurs....

Et dans le style du compère Brassens, une chanson drôle et moqueuse qui me réjouis sur les « petits cons, petits cons, petits compétiteurs… » Commentaire se Sam : « Rappelons que l’ émulation propose, au contraire de la compétition un échange d’ infos basé sur le partage, l’empathie et la coopération. Et foin des médailles et autres colifichets dans un monde où l’intelligence a définitivement supprimé la carotte et le bâton. » (Licence Creative Common).

On écoute

« L’ osselet toxique »

Autre chose : « L’ osselet toxique » , texte d’Antonin Artaud, clip dont Sam Telam signe Voix, tous instruments, mix, mastering, recherche iconographique, ontage vidéo.
C’est ici

« Streets of Silence »

Enfin, « Streets of Silence », une chanson en hommage à un ami, avec un autre ami, Arjan Mostert, « mon pote néerlandais dont la famille descend du poète François Malherbe », me dit Sam. (Sam Telam : Musique, saxophone et Arjan Mostert : lyrics, vocals.)

On voyage


S’absenter mis en musique, en voix et en images



S’absenter est une suite de cinq sonnets extraite de mon recueil « Un présent qui s’absente » (éd. Bruno Doucey) que le musicien et chanteur Sam Telam a mise en musique et interprète avec force et émotion. C’est une surprise qu’il m’a faite et j’ai eu envie de la partager. J’e l’ai donc transformée en une vidéo que l’on peut regarder et écouter en cliquant ici.



dimanche 7 juin 2015, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



S’absenter

Un mot de Sam

"A la lecture du poème " S’absenter" de Michel Baglin (page 36 de son recueil "Un présent qui s’ absente" ) un sentiment de "saudade" s’ est fait jour en moi, avec cet indicible espoir qui fait de la "saudade" des lusophones un remède à la mélancolie tout comme une nourriture spirituelle à partager.
Immédiatement, s’est imposée une forme de musique symphonique commençant par un motif très simple de pizzicati et de contrebasse, une représentation du temps qui s’écoule ? Une clepsydre éphémère destinée à se cacher sous les assauts des bois, des cuivres et de la barcarolle des violoncelles pendant que les violons et alti semblent immobiliser la pensée du poète.

"Habiter l’ici-bas est une lourde tache
Pour qui est en exil dans sa propre maison
Et pour qui a le cœur et la tête en partance
Les pieds foulant le sol, les yeux sur l’horizon" <
br/>

Toutes celles et ceux qui ont cherché et cherchent encore le lopin de terre qui les accueillera pour transmuter leurs peines et sanglots en une vibrante ode à la vie, entendront cet appel à se "re-con-naître", en clair à "naître encore avec" l’Autre.
Voir ci-dessous pour l’écouter.

MP3 - 6 Mo



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0