Retour à l’accueil > Auteurs > PIROTTE Jean-Claude > Entre réel et légende(s)

Jean-Claude Pirotte

Entre réel et légende(s)

« Les légendes de Jean-Claude Pirotte » de Pol Charles

Qui est vraiment Pirotte, écrivain belge à l’œuvre abondante et protéiforme ? Dans le « petit livre flâneur et nonchalant » qu’il lui consacre, Pol Charles essaie de répondre.
Lucien Wasselin l’a lu.

Jean-Claude Pirotte romancier et poète, Pirotte en cavale, Pirotte écrivain du ressassement : l’homme offre de multiples visages que l’écriture ne fixe pas tant « sa posture privilégiée [...] boitillant du vrai au faux, de la chronique à la fiction, d’une citation l’autre » désarçonne le lecteur. Pol Charles aide le lecteur à y voir clair, à sa façon. En fin connaisseur de l’œuvre de Jean-Claude Pirotte, il procède à une approche pointilliste : le lecteur ne trouvera pas dans cet essai, « Les légendes de Jean-Claude Pirotte » , une analyse enfermée dans un système clos sur lui-même, mais une succession d’angles d’attaque. Si Jean-Claude Pirotte est un flâneur qui passe d’une rive à l’autre, d’un auteur à l’autre (qu’il cite avec la même obstination ou la même jubilation), Pol Charles lui consacre « un petit livre flâneur et nonchalant ».

Qui est vraiment Pirotte

J’ai commencé par lire son essai parallèlement au « Promenoir magique », pensant y trouver un éclairage irréfutable. Au bout d’une quarantaine de pages, je me suis aperçu que je faisais fausse route : j’ai donc laissé « Les légendes » ... sur ma table de travail pour me consacrer exclusivement à la lecture du « Promenoir magique » . J’ai ainsi accumulé mes questionnements et mes hypothèses quant au travail de Pirotte et j’ai alors repris ma lecture de Pol Charles... Je ne sais toujours pas qui est vraiment Pirotte et c’est tant mieux. Si Pol Charles propose quelques clefs, la serrure grince toujours... Mais peu importe car il faut que le texte résiste à la lecture.
Le lecteur qui aborde l’univers de Pirotte disposera, avec cet essai, d’une carte qui lui permettra de se repérer dans un itinéraire qui n’est pas aisé. Le lecteur qui pense connaître cet univers pour avoir lu quelques livres de Pirotte se trouvera conforté dans ses impressions mais s’interrogera toujours quand de nouvelles perspectives de lecture s’ouvriront, qu’elles soient dues à Pol Charles ou qu’elles naissent, à un moment donné, du texte de Pirotte irréductible à l’analyse...
Pol Charles multiplie ses approches : il n’ignore pas ce que l’œuvre peut avoir de biographique mais pointe avec justesse ce qui ne s’y réduit pas. Il aborde d’une manière à la fois sensible et rigoureuse l’art de la citation que cultive Pirotte et ses diverses références aux poètes qu’il a lus. Mais, et c’est sans doute ce chapitre qui m’a le plus intéressé, Pol Charles montre comment Jean-Claude Pirotte se confronte au réel et n’hésite pas à penser à contre-courant du consensus médiatique. « Le monde réel : de l’holocauste à Bagdad » est remarquable de lucidité : « l’usine honorable qui fa- / briquait les chambres à gaz / / aujourd’hui produit le kärcher » écrit Pirotte dans « Blues de la racaille » .(1)
Mais cet essai ne se résume pas. Il faut le lire quand on lit Pirotte depuis longtemps, le lire quand on ne connaît pas Pirotte et le lire quand on découvre Pirotte ...

Lucien Wasselin

(1). Je souhaite au lecteur de trouver le n° 57 des Lettres françaises de mars 2009 (supplément à L’Humanité du 7 mars) pour y découvrir la Lettre à Jean-Claude Pirotte d’Aymen Hacen qui écrit de « Blues de la racaille » : "Le blues y est entier non seulement parce qu’il dit la tristesse et exprime le noir qui gouverne nos jours, mais encore parce qu’il est révolte humaniste et cri de guerre à l’encontre de tous ceux qui veulent nous spolier notre droit à la parole ..."



LIRE AUSSI :

Jean-Claude Pirotte : DOSSIER
Jean-Claude Pirotte : Entre réel et légende(s). Portrait. (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Traverses » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Jours obscurs » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Portrait craché » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Brouillard » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Ajoie » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Gens sérieux s’abstenir » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « À Saint-Léger suis réfugié » (Georges Cathalo) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Place des Savanes » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Le Promenoir magique » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Passages des ombres » (Lucien Wasselin) Lire
Jean-Claude Pirotte : « Cette âme perdue » (Michel Baglin) Lire



vendredi 19 août 2011, par Lucien Wasselin

Remonter en haut de la page



Pol Charles
« Les légendes de Jean-Claude Pirotte ».



La Table Ronde éditeur,
166 pages, 14 €. En librairie.






Bibliographie

Voir la bibliographie de JC Pirotte ici (colonne de droite)



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0