Retour à l’accueil > Revues & sites > Revues > Éphémère et éternel, le temps

Spered Gouez n° 18

Éphémère et éternel, le temps

Le numéro 18 de la revue annuelle Spered Gouez que dirige Marie-Josée Christien a pour thème : "Éphémère et éternel, le temps".




Spered Gouez est une revue annuelle. Périodicité qui laisse du temps au temps, comme disait l’autre… Ce n° 18, fort de 162 pages, qui a pour thème « Éphémère et éternel, le temps » est divisé en trois grandes parties : Chroniques sauvages (une cinquantaine de pages), un dossier consacré à l’écrivain Bernard Berrou (une dizaine de pages) et une parties anthologie où l’on retrouve 25 poètes (plus de soixante-dix pages). Comment rendre compte d’une telle diversité sinon en disant que ça fourmille de vie et, qu’avec le recul, Spered Gouez présente un panorama de la production littéraire, certes axé sur la Bretagne, mais pas exclusivement (la sous-rubrique « Revues d’ailleurs" en étant l’illustration).

Ce numéro réserve, au hasard de ses pages, une large place à la peinture. Outre les reproductions, il faut signaler quelques échos de Gauguin et du Poldu mais surtout un dossier Paul Quéré qui, bien que disparu en 1993, est toujours vivant dans la mémoire de ceux qui l’ont approché de près ou de loin. Pour ma part, j’ai publié au début des années 70 quelques poèmes dans sa revue Les Texticules du hasard, j’ai lu quelques-uns de ses livres et je conserve précieusement dans ma bibliothèque, le bel album « Paul Quéré l’œuvre peint » préfacé par Bernard Noël et paru aux Éditions Apogée en 2000 (que m’a offert Bernard Ascal il y a quelque temps). Il faut se réjouir que l’attention soit ainsi attirée sur Paul Quéré…

Dans l’entretien qu’il accorde à Marie-Josée Christien, Bernard Berrou parle très justement de Nicolas Bouvier (à qui la revue Europe a consacré une bonne partie de son n° 974-975 en juin-juillet 2010). Mais cet entretien est entaché de quelques propos hâtifs : Bernard Berrou déclare que la critique littéraire n’existe plus, que les grands romans sont rares, etc…. Il aurait absolument raison s’il avait ajouté à propos de la critique dans les magazines à fort tirage, et à propos des romans chez les éditeurs industriels…. Certains petits éditeurs et certaines revues mènent un vrai travail de découverte qu’on ne signalera jamais assez.

Quant à la partie anthologie il serait vain de se livrer à l’habituel petit jeu de repérage des présents et des absents, à cet autre de la fidélité ou non au thème… Ou au petit jeu des préférences (j’ai bien sûr les miennes)… Je voudrais, par contre, souligner, une fois de plus, l’importance et l’originalité d’un Jean-François Dubois. Il n’en finit pas d’explorer dans ses proses comme dans ses poèmes, son rapport au temps en interrogeant son enfance, sa filiation. Et par là, il remet le temps (c’est-à-dire le présent car c’est le seul aspect du temps que nous sommes, puisque nous le vivons) à sa juste place : un moment sans cesse remis en question. Et il y a ce ton, tellement accordé au temps qui passe : que sommes-nous sinon des fragments du paysage que nous avons habité ? Ce que dit Jean-François Dubois, c’est toute la nostalgie que nous éprouvons à voir que les choses changent alors que nous aimerions tant qu’elles soient pérennes.

À suivre donc, dans un an….

Lucien Wasselin

Voir le site de la revue



Spered Gouez, ce n° 15 €. (spered.gouez@orange.fr)



Lire aussi :

Revue Spered Gouez n° 22. « Éloge de la frontière » (Michel Baglin) Lire
Revue Spered Gouez n° 21 : La poésie ramène sa science. (Lucien Wasselin). Lire & (Michel Baglin) Lire
Revue Spered Gouez N°20 (2014) (Georges Cathalo) Lire & (Lucien Wasselin) Lire
Revue Spered Gouez N°19 « Mystiques sans dieu(x) » (Lucien Wasselin) Lire & (Georges Cathalo) Lire
Revue Spered Gouez n° 18 : Éphémère et éternel, le temps (Lucien Wasselin) Lire & (Georges Cathalo) Lire
Revue Spered Gouez « L’esprit sauvage » (Georges Cathalo) Lire



mercredi 12 juin 2013, par Lucien Wasselin

Remonter en haut de la page
-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0