Retour à l’accueil > Auteurs > IBANES Jacques > « Instants bretons »

Jacques Ibanès

« Instants bretons »

Un carnet de marche poétique

Jacques Ibanès a de nombreuses cordes à son arc : s’il chemine par tous les temps en randonnant à travers la France, il aime aussi se balader sur tous les tons de la portée en mettant les poètes en musique et en multipliant les récitals.
Il écrit également, des carnets de voyage et des recueils de poèmes comme ses « Instants bretons » inspirés par un tour de la Bretagne à pied, et… l’ivresse du monde.



Ce recueil est né de plusieurs rencontres, dont celle d’un poète, Jacques Ibanès, et d’une artiste peintre, Mona Stockhausen, qui l’illustre avec force : les tableaux en échos des textes baignent dans une même lumière d’ivresse et de mer.
Autre rencontre, celle du poète, lui l’Ibère, avec la Bretagne. Il la connaît bien pour avoir foulé, longé pas à pas ses lisières.
Il faut d’abord préciser que cet amoureux de la littérature, de la poésie et de la chanson (voir ici) est aussi un infatigable randonneur, Au point qu’il est en passe de boucler un tour de France à pied entamé en 2002, à raison d’un mois par an, en septembre ! Il avait alors commencé son périple en partant de la Montagne Noire pour rallier Manosque (il aime Giono) en trois semaines, et il en avait tiré un carnet de route, ( « Le Voyage à Manosque ») . Pour suivre toute la dentelle des côtes bretonnes, il lui aura fallu trois mois de septembre, dans le tumulte des mouettes, du vent et des vagues, et il en a ramené cette fois ce recueil plein d’embruns où il tutoie son double : « tu appareilles pour l’ouest / à l’ouest de ta vie ». Il explique : « Quand approche l’équinoxe d’automne, j’emprunte les sentiers bretons. Des peuples d’oiseaux m’accompagnent er des bancs de nuages. Le tumulte des houles me tient lieu de musique et je marche durant tout le jour escorté de leurs effluves. Je caresse les roches. J’entre dans l’océan. Je m’abandonne. Le temps pèse son poids, car je vais lentement. »

« La rhétorique des sables et des roches »

Marcher est ici la grande affaire – « marcher / pour redorer / le blason de / l’enfance » - qui permet d’entrer dans la cadence du monde, « la syntaxe des odeurs / la rhétorique des sables et des roches », et de multiplier les rencontres avec les instants « glanés à la source des sens » qui écrivent le palimpseste de la nuit des temps. « Ces instants de solennité, explique encore le poète, je les ai transcrits avec des mots puisés aux annales des horizons, aux jusants et aux débours de la vague, aux odeurs marines et au dictionnaire des cris. »
La poésie ici est sensuelle, visuelle souvent, avec des « voiliers qui chicanent le vent » à l’horizon, une multitude d’oiseaux (« Le vent naît de vos ailes / De vos cris la musique »), mais aussi des aperçus en forme de tableaux quasi surréalistes sur les canettes de bières ou les paquets de clopes abandonnés aux fossés. La dimension humaine y est donc bien présente, et notamment à travers un poème narrant une belle et troublante rencontre.
La volonté d’immersion est patente dans ce recueil, tout comme la quête d’une symbiose à travers la marche, l’écoute et le dépouillement. Il s’agit bien de s’inscrire « dans le répertoire des houles » et de se griser de l’odeur océane. Mais le voyage est aussi intérieur et quasi métaphysique dans la mesure où l’ici et le maintenant sont toujours à se dérober, comme le moi lui-même, ce « carrefour d’incertitudes / dans l’ici qui n’est pas ici / qui ne peut pas non plus être ailleurs / et le maintenant qui n’est / que le déplacement de tes pensées. »
Ajoutons enfin que ce recueil, carnet de voyage poétique, est joliment mis en page, illustré et imprimé, et le tout pour un prix modique : 20 euros.

Michel Baglin
(Editions Mille-Poètes en méditerranée. ISBN 9-782918-381563)






Lire aussi :

Jacques Ibanès : La voix et les chemins de la poésie

« L’Année d’Apollinaire. 1915, l’amour, la guerre »

« Pour te nommer »

Victor Lebrun : « Dix ans avec Tolstoï »

« Territoires fugaces »

« Instants bretons »

« Je t’écris de Narbonne. 1900-1918 »

Les coups de cœur de Jacques Ibanès (2015)

Les coups de cœur de Jacques Ibanès (2014)



lundi 27 février 2012, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page






Jacques Ibanès
« Instants bretons »

Editions Mille-Poètes en méditerranée.
ISBN 9-782918-381563




Lire aussi :

La voix et les chemins de la poésie

Guitariste-chanteur-compositeur et récitant, Jacques Ibanès a mis en musique et interprété avec Christiane Barthès, de très nombreux poètes, repris les chansons des grands aînés (Brassens, Lapointe, Brel, Ferrat, Leclerc etc.), des contemporains (H.Martin, A.Leprest, G.Lèbre, P.Conte, G.Testa), écrit une centaine de chansons originales et dit les textes des auteurs qu’il apprécie.
On peut l’écouter ici



Le site de Jacques Ibanès : cliquer ici}}



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0