Retour à l’accueil > Auteurs > STERCQ, Jean-Pol > Le dialogue des images et des mots

Jean-Pol Stercq :

Le dialogue des images et des mots

Photographe belge, Jean-Pol Stercq a beaucoup fréquenté les écrivains et a signé de nombreux portraits, réunis pour certains dans "Tirages de têtes".
Il renouvelle sa collaboration avec le poète Werner Lambersy, pour signer cette fois un album où les pierres, l’usure et le silence dialoguent via les mots et les lumières : "Erosion du silence".



Photographe belge, Jean Pol Stercq est un habitué des portraits et, notamment, des portraits de femmes et d’hommes de plume. Il sait à merveille suggérer un auteur et une œuvre, la malice, la gravité ou l’inquiétude, derrière ce « mystère de la surface » qu’est l’instantané photographique. Après avoir saisi sur le vif les instantanés d’une centaine d’écrivains belges d’expression française, c’est avec Werner Lambersy, poète belge lui aussi, qu’il a signé un album, « Tirages de Têtes », avec une introduction de Jean-Jacques Brochier.

(Lire ici le compte rendu).

« Érosion du silence »


Les deux compères viennent de récidiver aux éditions Rhubarbe, avec « Érosion du silence »  : les écrivains ont cette fois cédé la place aux pierres, pour un dialogue où textes et images parlent d’usure, d’érosion et de ce fracas minéral du temps – ce temps géologique qui, derrière l’immobilité, dissimule les « spasmes orgiaques » du big-bang.

JPEG - 34.5 ko
Jean-Pol Stercq est un habitué des rencontres de l’Atelier Imaginaire, qui déroulent à Tarbes et Lourdes (ici en compagnie de Michel Baglin)

« Qu’y a-t-il de commun entre la pierre, réputée lourde, et le poème, aérien par nature ? L’obscurité, le mystère impénétrable de leurs profondeurs. » Ainsi l’éditeur présente-il ce recueil où « chaque pierre est énigme, c’est-à-dire poème ».

Pour lire le compte-rendu de cet ouvrage, cliquer ici



dimanche 21 juin 2009, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page

Jean Pol Stercq

Né en Belgique en 1943 Jean Pol Stercq a poursuivi des études à l’Ecole de Photographie de la Ville de Bruxelles de 1967 a 1969. Dans les années 1970, il est photographe du Journal Tintin et il signe la photographie d’ Hergé ayant servi de support à Andy Wharol pour la réalisation des portraits du créateur de Tintin.
Photographe régulièrement exposé, il s’est spécialisé dans le portrait, et réalise pour le compte du Musée d’Art Moderne de Bruxelles des reportages sur les plasticiens.
Il s’est installé à Paris en 1976 où il réside actuellement. En 1994, il fait don dune collection importante de documents photographiques au Musée de la Photographie à Charleroi.
Après avoir saisi sur le vif les instantanés d’une centaine d’écrivains belges d’expression française, il publie son livre « Tirages de Têtes », avec des textes poétiques de Werner Lambersy et une introduction de Jean-Jacques Brochier. Depuis, il n’a cessé de montrer ses travaux en France comme en Belgique (Bruxelles, Liège, Paris, Le Havre, Neuilly, Tarbes, Le Mans, Quimper, Avignon, Châteauroux…).
Pour voir son site,cliquer ici.

-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0