Retour à l’accueil > Auteurs > ANCET Jacques > « Les livres et la vie »

Jacques Ancet

« Les livres et la vie »

Un essai d’autobiographie littéraire qui remet en lumière le cheminement d’une œuvre marquante.



Ce « petit essai d’autobiographie littéraire » intéressera vivement les lecteurs de Jacques Ancet, d’autant qu’une vague de parutions, rééditions, traductions, remet en lumière le cheminement d’une œuvre marquante, attachante, dont la continuité va de pair avec l’incessant renouvellement des formes. Ainsi remue.net réédite les quatre grandes proses du magnifique cycle de « L’obéissance au vent ». Et Tarabuste redonne à lire les premières œuvres, souvent introuvables, dont « L’autre pays », « Le songe et la blessure », « Silence corps chemin », « Lisières », sous le titre emblématique « Le jour commence ».

Un regard amont sur le chemin d’écriture n’est jamais facile, et Jacques Ancet l’éclaire ici sans complaisance, avec une distance, une précision et une sincérité rares. Ainsi trouve-t-il ses premiers livres « trop marqués par la tradition ». Il ne cache rien des aléas et refus éditoriaux, assez sidérants quand il s’agit d’œuvres aussi neuves et saisissantes que Le silence des chiens par exemple. Mais aucune traversée du désert n’empêche l’œuvre de suivre son cours, dans la quête sans fin de « l’imperceptible », au sein du « présent et son bruit de source » (Braque), vers « l’obstinée possibilité de la lumière ».

Le titre l’annonce, lectures, écriture, traductions créent leurs vases communicants, se nourrissent mutuellement. On suit donc avec intérêt les lectures fondatrices (Faulkner, Follain, Ritsos), les rencontres décisives ( Valente, Meschonnic, et d’autres). On est captivé par la genèse de livres qu’on a aimés, La tendresse, La mémoire des visages, Le silence des chiens, Le dénouement. On voit émerger et s’affiner la théorisation, se forger les concepts, comme le couple réel / réalité, les hypothèses, la réflexion sur les frontières entre les genres. On en apprend beaucoup sur la structuration des grandes proses, le rôle des nombres. Sur « ce mouvement de balancier formel et existentiel », cette « dialectique du bref et du long » qui s’opère tout au long de l’œuvre. On relit enfin des extraits éclairants des « Chutes » ( Alidades). Mais le livre ne cache pas la part mystérieuse de l’écriture, celle de l’afflux de la voix intérieure, intime et anonyme. On a même l’étrange impression de l’entendre sous les pages.

« Malgré - ou peut-être à cause - de tout ce qui tombe, fuit, s’efface, je recommence. Ecrire est pour moi ce recommencement même, comme la vie »

Jacqueline Saint-Jean

(Jacques Ancet : « Les livres et la vie ». Peintures d’André-Pierre Arnal, éditions Centrifuges 2015)



Voir aussi :

« L’âge du fragment »

« Entre corps et pensée »

« Les livres et la vie »

« Huit fois le jour »

« Portrait d’une ombre »

« Chronique d’un égarement »

Jacques Ancet dans la revue "Autre Sud"



vendredi 7 octobre 2016, par Jacqueline Saint-Jean

Remonter en haut de la page



Jacques Ancet

Jacques Ancet est né à Lyon le 14 juillet 1942.
Après des études secondaires et supérieures dans cette même ville, il fut lecteur de français à l’Université de Séville, puis agrégé d’espagnol. Il a enseigné plus de trente ans dans les classes préparatoires aux grandes écoles avant de se consacrer à son travail d’écrivain et de traducteur près d’Annecy, où il réside.

Auteur d’une cinquantaine de livres (poèmes, proses romanesques, essais), il a traduit parallèlement à son travail d’écrivain, quelques-unes parmi les plus grandes voix de la littérature hispanique comme Jean de la Croix, Francisco de Quevedo, Ramón Gómez de la Serna, Jorge Luis Borges, Vicente Aleixandre, Luis Cernuda, María Zambrano, Xavier Villaurrutia, José Ángel Valente, Antonio Gamoneda, Juan Gelman, etc.

Il a obtenu de nombreux prix : le prix Hérédia de l’Académie française, le prix de poésie Charles Vidrac de la SGDL, le prix Guillaume Apollinaire, Prix européen de littérature, etc.



-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0