Retour à l’accueil > Auteurs > TARDIF, Jean-Claude > "Les Tanka noirs" précédés de "Ecpyrosis"

Jean-Claude Tardif

"Les Tanka noirs" précédés de "Ecpyrosis"

Jean-Claude Tardif a choisi la forme des Tanka (poème sans rime, de 31 syllabes sur cinq lignes, ancêtres du haïku) pour évoquer en une sorte de cosmogonie les lentes déliquescences, l’usure continue, le flux et le reflux qui travaillent l’univers - arbre, ciel, oiseau et constellation mêlés.

« Il naît quelquefois
Des aurores si noires
Que même la nuit
Se refuse à les croire
Quand elles annoncent le jour. »

Ainsi commence cette lente descente dans les décompositions végétales et l’érosion minérale, du fruit qui meurt « comme toute chair / Sans omettre d’y mettre / un parfum d’élégance » aux montagnes qui manquent de défense.
Tout ceci ouvrant un cycle, sans doute, et préparant des régénérescences et des résurrections, car l’ecpyrosis est ici le chant de l’unité de la vie.

(Editions Rafael de Surtis. 7 rue Saint Michel. 81170 Cordes. 14 euros)

M.B.



LIRE AUSSI :

Jean-Claude Tardif : DOSSIER
Jean-Claude Tardif : « Les jours père » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « La Nada » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « La vie blanchit » (Georges Cathalo) Lire
Jean-Claude Tardif : « Bestiaire improbable » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « Bestiaire minuscule » » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « La vie blanchit » (Michel Baglin) Lire & (Georges Cathalo) Lire
Jean-Claude Tardif : « Navaja, Dauphine & accessoires » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « La douceur du sang » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « Post-scriptum au chien noir » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : « Les Tanka noirs » précédés de « Ecpyrosis » (Michel Baglin) Lire
Jean-Claude Tardif : & Jean-Albert Guénégan : « Conversation à voix rompues » (Georges Cathalo) Lire
Jean-Claude Tardif & Jean Chatard : « Choisir l’été » (Lucien Wasselin) & (Georges Cathalo) Lire



dimanche 25 janvier 2009, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page

Jean-Claude Tardif

Né en 1963 à Rennes dans une famille ouvrière, Jean-Claude Tardif est aujourd’hui installé en Normandie.
Il a publié des livres de poèmes, des récits et des nouvelles. Il est aussi le créateur et l’animateur de la belle revue "A l’index"
Il anime également, avec l’association "A livre ouvert", des rencontres avec des auteurs contemporains (essentiellement des poètes) qui se déroulent à Montivilliers (tout près du Havre), à la Bibliothèque Condorcet (50 rue Léon-Gambetta).

Contact :
} JC Tardif.
} 11 rue du Stade.
}76133 Epouville).
-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0