Monique Saint-Julia

« Regards croisés »

Monique Saint-Julia publie "regards croisés" aux éditions de l’Atlantique. On s’arrête pour écouter, derrière les mots, bruire la nature.



Lire Monique Saint-Julia est une invitation à flâner dans la beauté du monde, par les chemins creux, les près et les bois, et le travers des saisons. Les images font cortège, les mots éveillent des bruits et des odeurs, lèvent des oiseaux « dans les plis roulés des fourrés ». On y caresse des yeux la vie frémissante.

« J’aime la grande allure de l’été », confie l’auteure ; mais on la soupçonne d’aimer tout autant le printemps, quand « l’espoir pointe son museau de renard, / ouvre les mains musiciennes du vent », l’automne et « le vif-argent des pluies levant les girolles », ou même l’hiver et sa « lumière tassée ». Sa poésie est toute peuplée de bêtes et de rumeurs. Il y a des « chats-huants traînant leurs ailes / près du perron boiteux de la nuit », ailleurs des « nuages d’étourneaux » et l’on s’arrête pour « écouter sur une allée de platanes / les voix pleureuses des tourterelles », pour ne pas laisser se perdre le « cliquetis de sécateur sur les fusains » ni les « volubiles litanies des pluies ». On s’arrête avec le poème et l’on entend jusqu’à « la nappe du silence déplissée ».

Ce n’est pas là que jeu d’images car l’attention au monde change tout : « Avec des boulettes / de mie de pain / j’efface l’hiver / sur mon chemin », nous dit encore l’auteur. C’est que de « la crieuse lumière de l’été » aux « matins meneurs de brumes » en passant par « des bancs esseulés qui regardent doucement filer le temps » il s’agit de « toujours aimer plus loin que soi » pour tenter de partager avec les oiseaux « une harmonie de vie ». Voilà, comme le souligne qui Guy Goffette dans une courte préface, « ce qui chante de l’autre côté des mots ».

Michel Baglin



LIRE AUSSI :

Monique Saint-Julia : DOSSIER
Monique Saint-Julia : Une tendresse endolorie. Portrait. (Michel Baglin) Lire
Monique Saint-Julia : « Un toucher de neige » (Michel Baglin) Lire
Monique Saint-Julia : « Un jour de plus à aimer » (Michel Baglin) Lire
Monique Saint-Julia : « Je vous écris » (Michel Baglin) Lire & (Georges Cathalo) Lire
Monique Saint-Julia : « Regards croisés » (Michel Baglin) Lire
Monique Saint-Julia : « On n’invente pas la neige » (Michel Baglin) Lire
Monique Saint-Julia : « Au Fil des nuages » (Michel Baglin) Lire
Monique Saint-Julia : Quelques poèmes et quelques tableaux Lire



mardi 8 janvier 2013, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



Monique Saint-Julia :
« regards croisés »


Éditions de l’Atlantique.
(84 pages. 19 euros)


-2017 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0