Retour à l’accueil > Actualité > Rendez-vous d’hiver

Brèves du premier trimestre 2018

Rendez-vous d’hiver

Comme à chaque saison, Texture propose dans cette page des rendez-vous littéraires : rencontres, lectures, spectacles, hommages, ainsi que des brèves concernant les prix, hélas aussi les disparitions, et quelques informations pratiques…



Tous nos vœux !



Amis, c’est avec cette image lumineuse de Guy Bernot que je vous adresse, ainsi que l’équipe de Texture, nos meilleurs vœux pour une année riche d’amitié, d’amour, de rencontres et de fraternité, bref… de poésie.



« Toujours Charlie ! ».



En mémoire du massacre de Charlie Hebdo perpétré il y a trois ans par cet islamo-fascisme qui met le monde à feu et à sang, face à l’offensive des intégrismes islamiques, catholiques, juifs ou autres, et en parallèle à l’événement organisé par le Printemps républicain, la Ligue contre le racisme et l’antisémitisme (Licra) et le Comité Laïcité République, trois associations très actives dans le combat laïque, rappelons en ce 7 janvier, avec force, que nous sommes « Toujours Charlie ! ».
« J’ai moins peur des extrémistes religieux que des laïques qui se taisent », affirmait Charb, rédacteur en chef de Charlie Hebdo



Tarn en Poésie : la venue de Maram al-Masri annulée



La 36ème édition annuelle de Tarn en poésie devait avoir pour principale invitée cette année Maram al-Masri, la poète syrienne (lire ici) . Elle devait inaugurer la manifestation le jeudi 5 avril à 18 heures au Centre culturel J-B Calvignac de Carmaux avec lecture de poèmes par Solène Delrieu et Tristan Rambaud de Fluidanse, sur une scénographie de Sophie Antelme. Si l’inauguration aura bien lieu, Maram, malade, ne pourra y assister
Ni, le vendredi 6 avril à 20h30 à Albi (Médiathèque Pierre Amalric) à la grande Soirée poésie dont elle était l’invitée, rencontre qui est donc annulée.
Maram devait aussi intervenir en milieu scolaire à Castres, Albi, Carmaux, Gaillac.

Annulation
Gérard Cathala, président de l’association ARPO qui organise Tarn en poésie, a adressé la lettre suivante aux adhérents, partenaires et amis amis de l’association :
"J’ai le regret de vous faire connaître que pour de graves raisons de santé Mme Maram Al-Masri notre poète invitée à Tarn en Poésie 2018 ne pourra être présente parmi nous. La soirée qui devait lui être consacrée le vendredi 6 avril à 20h30 à la Médiathèque Pierre Amalric d’Albi est donc annulée, ainsi que les rencontres dans les lycées et collèges d’Albi, Carmaux, Gaillac et Castres. Le reste du programme est bien sûr maintenu. Très sincèrement désolé, je vous prie d’accepter toutes nos excuses pour ce contretemps."
Que notre amie Maram veuille bien accepter nos voeux pour un rapide rétablissement.

L’ensemble de la manifestation, qui se déroule du 10 mars au 11 mai comporte aussi des expositions (Christine Rousselin), des cafés littéraires et des rencontres dont une carte blanche à Gilles Lades, le vendredi 11 mai à Penne de Tarn (au Mirabilia Museum) à 20h30.
ARPO : Centre Culturel J-B Calvignac. 24, Avenue Bouloc Torcatis. 81400 CARMAUX. Tel : 05 63 76 09 73 ou 05 63 43 63 86. contact@arpo-poesie.org



Poésie & musique.orge le 17 mars



La compagnie de théâtre Les Trois Clous organise depuis 2008 à Savigny-sur-Orge, une lecture-spectacle qui allie la poésie et la musique. Des poètes contemporains, des musiciens et des comédiens offrent une soirée d’intimité artistique pendant laquelle thèmes et rythmes se font écho.
Cette manifestation annuelle est organisée en partenariat par la MJC de Savigny-sur-Orge et la Compagnie théâtrale Les Trois Clous dans le cadre du Printemps des Poètes.
En dix ans, de nombreux poètes y ont été invités. Ils seront encore cinq cette année, le samedi 17 mars, à faire entendre leurs textes à la MJC François Rabelais, dès 20h30, relayés par les comédiens qui liront également leurs poèmes. Sylvie Fabre G., Evelyne Morin, Bernard Fournier, Daniel Martinez et Michel Baglin seront donc sur scène avec les musiciens du Saxiana Quartet : Nicolas Prost : saxophone, Anne Lecapelain, saxophone et basse, Cédric Cyprien, batterie et marimba, Emmanuel Lerouge, piano.
MJC François Rabelais 12 grande rue 91600 Savigny-sur-Orge tél. : 01 69 96 64 95, site : http://www.mjcsavigny.net
En savoir plus : Évelyne Morin tél : 06 07 46 21 58. site : ttp ://evelynemorin-poesie.fr


Paris : Migrants et poésie avec Marianne Auricoste



Après l’avoir donnée le 23 janvier à l’Entrepôt, Marianne Auricoste propose à nouveau une soirée de lecture poétique sur le thème de la tragédie des migrants, avec des textes de Patrick Chamoiseau (Frères migrants), Laurent Gaudé (De sang et de lumière) et de Michel Baglin (Un présent qui s’absente). Elle se déroulera cette fois le jeudi 15 marsle 2018 à 19 heures au théatre du Nord Ouest – (13 Rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris ).
Lecture par Marianne Auricoste, accompagnement musical, Frédéric Ligier.
Laurent Gaudé : romancier, nouvelliste et dramaturge, né en 1972 . Laurent Gaudé a reçu en 2004 le prix Goncourt pour son roman « Le soleil des Scorta ». Son oeuvre, traduite dans le monde entier est publiée par Acte Sud
Michel Baglin né en 1950, vit dans le Sud Ouest. Ecrivain, poète et journaliste, il collabore à de nombreuses revues et a publié de nombreux ouvrages dont « Entre les lignes » ( la Table ronde), « L’obscur vertige des vivants » (le Dé Bleu), « De chaire et de mots » (Castor Astral), « Un présent qui s’absente » (Bruno Doucey). Il a reçu le prix Max-Pol Fouchet en 1988.



Paris : l’Autre Salon les 16, 17 et 18 mars



Depuis sa création en 2002, l’association l’autre LIVRE s’attache à résister à la marchandisation du livre et défend l’exception culturelle, la pluralité et la diversité face à la concentration croissante de l’édition et de la distribution dans des groupes industriels et financiers, et face à l’arrivée de géants mondiaux du numérique dans la chaîne du livre.
Depuis 2008, l’association l’autre LIVRE a su implanter, en plein cœur de Paris, à la halle des Blancs Manteaux, son salon — le salon de l’édition indépendante, le salon de l’autre LIVRE —, qui ouvre ses portes trois jours durant au mois de novembre, occasion unique de découvrir plus de 2000 livres, qui font rarement les têtes de gondole, quelque 400 auteurs de 180 maisons d’édition dont de nombreux éditeurs de province, mais aussi de Belgique, de Suisse, du Canada et d’Afrique. Rebaptisé « le salon international de l’édition indépendante », le salon de l’autre LIVRE ne suffit plus à accueillir les éditeurs adhérents de l’association, chaque année plus nombreux.
Il devenait urgent, afin de satisfaire un plus grand nombre d’adhérents, de proposer un second salon dans l’année. Et quoi de mieux qu’un autre SALON ?
Ce sera l’autre SALON, dont la toute première édition se déroulera sur trois jours, les 16, 17 et 18 mars 2018 au sein d’un autre haut lieu parisien, le mythique Palais de la Femme. 94 Rue de Charonne 75011 Paris.
L’autre SALON se distingue de manière évidente de « l’autre salon », celui de la Porte de Versailles, en ce qu’il est gratuit.



« Aie ! Un Poète ! » à Toulouse, au Fil à Plomb



« Aie ! Un Poete ! » est un spectacle-lecture interactif et musical proposé par Anne Rebeschini avec la complicité artistique de Grégory Bourut et d’après l’œuvre de Jean-Pierre Simeon ( lire ici). On y célèbre les poètes d’il y a 1000 ans à nos jours, en une belle polyphonie : Baglin, Baudelaire, Villon, Tardieu, Queneau, Prévert, Padellec, Luca, Finkelstein, Pasternak, Sedar Senghor, Nadaus, Cosem, Lamartine, Maïakovski, et aussi Lao Tseu.
Le spectateur est invité au questionnement que pose Jean-Pierre Simeon : Qu’est-ce qu’un poème ? À quoi ça ressemble les poètes ? Qu’est-ce que le bon poème ? Comment lire la poésie ? À quoi ça sert d’être un poète ?
Cette lecture musicale interactive « tourne » en France et après Paris, sera proposée au Théâtre du Fil à Plomb à Toulouse du 14 au 17 mars à 21 heures (30 rue de la Chaîne. Toulouse). Un partage, une fête, une communion entre les poètes, l’actrice et le public pour trouver le poète qui est en chacun de nous ! Surprise, étonnement, échange, joie, humour et émotion sont au rendez-vous pour un éveil à la poésie !
Réservations : 05 62 30 99 77
Pour un aperçu

Le site internet :



Soutien du PEN club français à l’écrivain turc Ahmet Altan



Ayant pour vocation la défense des libertés d’expression et de création, le PEN Club Français intervient contre toutes les formes de censure et apporte son soutien aux écrivains persécutés à travers le monde. A travers des centres dans plus d’une centaine de pays, il opère sur les cinq continents. L’organisation n’a pas d’affiliation politique et dispose d’un statut consultatif spécial auprès de l’ONU et d’association auprès de l’UNESCO. Fondée en 1921 en France, le Pen Club Français a été présidée notamment par Anatole France, Paul Valéry, Jules Romain, Jean Schlumberger, André Chamson, Pierre Emmanuel, ou encore Georges-Emmanuel Clancier.
Le PEN Club Français a appris avec beaucoup d’émotion la condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité du romancier et journaliste turc, Ahmet Altan. Esprit critique et engagé, Ahmet Altan a été arrêté le 10 septembre 2016, avec son frère, le journaliste Mehmet Altan, accusés d’avoir participé au putsch manqué de juillet 2016. Incarcéré et inculpé « d’appartenance à une organisation terroriste » et de « tentative de renversement de la République de Turquie », il a été reconnu coupable et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité le 16 février 2016. Connu pour ses articles en faveur de la démocratie, Ahmet Altan est l’un des journalistes les plus renommés de Turquie. Lauréat du prix Hrant Dink de la Paix, son œuvre de romancier a par ailleurs connu un grand succès en Turquie, comme à l’international. Deux de ses romans ont été traduits en français et publiés chez Actes Sud : « Comme une blessure de sabre » en 2000 et « L’Amour au temps des révoltes » en 2008.
Force est de constater qu’aujourd’hui, la Turquie et devenue le plus grand geôlier de journalistes et d’écrivains dans le monde. Quelque 150 écrivains et journalistes sont derrière les barreaux et plus de 170 organes de presse ont été fermés par décret présidentiel dans le cadre de l’état d’urgence instauré après la tentative de coup d’Etat du 15 juillet 2016. Depuis 2016, le PEN Club Français s’est tenu aux côtés de celles et ceux qui défendent pacifiquement la liberté d’expression en Turquie et milite constamment pour soutenir les nombreux écrivains menacés par la dérive autoritaire du pouvoir.
Comme pour Ahmet Altan, Le PEN Club apporte son soutien à Murat Sabuncu, Turhan Günay, Kadri Gürsel, Mahir Kanaat, Ömer Çelik et Tunca Ögreten et ne restera pas silencieux face à la répression qu’ils subissent. Tous ont été accusés d’avoir participé au putsch manqué de juillet 2016, alors qu’ils ne faisaient que dénoncer pacifiquement, depuis parfois plusieurs décennies, toutes les atteintes du pouvoir à la démocratie.
Le PEN Club Français enjoint la Turquie de respecter ses obligations constitutionnelles de protéger la liberté d’expression et de garantir le respect des Droits de l’Homme. Il rappelle que la Turquie, membre du Conseil de l’Europe, est signataire de la Convention européenne des droits de l’homme et doit, de ce fait, permettre aux écrivains et journalistes de pouvoir écrire, parler, critiquer et protester sans crainte de représailles ou d’emprisonnement abusif.
Aussi, pour que personne n’oublie que la liberté d’expression se vit et se défend au quotidien, le PEN Club Français vous invite à signer la pétition lancée sur Change.org à l’initiative des éditions Actes Sud pour la libération d’Ahmet Altan :
Cliquer ici

Contact : Emmanuel Pierrat, Président du PEN Club Français, 01 53 63 29 40 emmanuel.pierrat@pierratdeseze.com



PEN Club : un colloque sur la nouvelle 


Le PEN Club organise un colloque sur la nouvelle le 15 février 2018 à son siège, au 6, rue François-Miron, Paris 75004.

JPEG - 42.2 ko
Christiane Baroche (G.Bernot)

Au programme :
Matin : 9 h 30 – 12 h 30. Modérateur : Philippe Pujas. Introduction : La nouvelle, un genre à part entière, par Jérôme Verain. Interventions de Michel Lamart : Pour une esthétique de l’effacement. Martin Carayol : Quelques mécanismes à l’œuvre dans la formulation du canon de la nouvelle ( Finlande et Estonie). Jean-Luc Moreau : La nouvelle et les pays de l’est. Laurence Paton : Les nouvelles de Julio Cortazar. Max Alhau : Henri Thomas et ses nouvelles. Jean-Noël Blanc : Les nouvelles d’Annie Saumont.

JPEG - 59.7 ko
Max Alhau

Diffusion et édition de la nouvelle :Martine Delort ( Brèves), Eugénia Broggi( éditrice, Institut Ramon Llull ), Jean Le Boël ( éditions Henry ), Alain Kewes ( éditions Rhubarbe ).

JPEG - 62.2 ko
Olivier Châteaureynaud (G. Bernot)

Après-midi : 14 h 30 – 16 h 30. Modérateur : Sylvestre Clancier et Jean Le Boël. Débat sur la nouvelle avec les auteurs : Max Alhau, Michel Baglin, Christiane Baroche, Fulvio Caccia, Georges-Olivier Châteaureynaud, Paul Fournel, Michel Lamart, Jordi Nopca ( Institut Ramon Llull ) et les participants de la matinée.
Fulvio Caccia : Modernité de la nouvelle, nouvelles de la modernité.
La conclusion sera suivie d’une rencontre-lecture avec Jean Le Boël pour la parution de son livre : « Et leurs bras frêles tordant le destin » ( éditions Henry).



Un entretien sur radio Agora Côte d’Azur

MP3 - 17.6 Mo
1ere partie

Amis, je vous signale un long entretien radiophonique que m’a consacré la poète et critique Magda Igyarto sur radio Agora Côte d’ Azur . FM (Alpes maritimes) vendredi 12 janvier, en direct de 18 à 19 heures,

MP3 - 18.1 Mo
2e partie

On peut l’écouter en cliquant ci-dessous sur les vignettes. Ou en podcast sur le site de la radio. Cliquer



Murielle Compère-Demarcy au Mercredi du poète (Paris)

Dans le cadre des « Mercredis du poète » créés par Monique Labidoire, Monique Acquaviva et Jean-Paul Giraux et animés par Bernard Fournier, la prochaine invitée sera Murielle Compère-Demarcy, présentée par Jacques Darras.
La rencontre-lecture se déroulera le mercredi 28 février de 15 à 18 heures, au café Coppée François (1, bd du Montparnasse Paris 6e- Métro Duroc). La rencontre sera animée par Bernard Fournier (Académie Mallarmé -Poésie/première).



Marché de la Poésie de Paris


Le 36e Marché de la Poésie de Paris se déroulera du mercredi 6 au dimanche 10 juin 2018, place Saint-Sulpice (Paris 6e). Le Québec en sera l’invité d’honneur. S’y tiendront aussi les États généraux de la poésie 2018. La Périphérie du 36e Marché de la Poésie se déroulera elle du 14 mai au 30 juin à Paris et en Île-de-France.



Les Moments Poétiques d’Aurillac


Organisés par Jean-Louis Clarac et le Théâtre d’Aurillac, les moments poétiques sont un rendez-vous important pour de nombreux poètes depuis des années. C’est ainsi que de janvier 2006 à juin 2017, 72 Moments poétiques ont été programmés dans le cadre de la saison culturelle au théâtre, au cours desquels 90 poètes ont été invités. Certains ont été accueillis plusieurs fois, de sorte que le public a assisté à 108 lectures de poètes d’aujourd’hui.
Et la fête continue ! Les Moments Poétiques de la saison culturelle 2018 du Théâtre d’Aurillac sont :

- Christian Viguié, le mardi 13 février à 18h30 au Musée d’Art et d’Archéologie

- Francine Caron, Catherine Jarrett, Colette Klein le mardi 13 mars à 20h30 au théâtre, avec Thérèse Canet et Isabelle Peuchlestrade, dans le cadre du Printemps des Poètes

- Luc Vidal, le mardi 15 mai à 18h30 à la Médiathèque du Bassin d’Aurillac


Pourquoi Texture et comment ?



Cécile Guivarch, poète et critique, anime un beau site, Terre à Ciel, auquel il m’a été donné de participer par un entretien. C’était l’an dernier, j’avais donc répondu aux questions de Cécile concernant Texture « papier » et numérique, son histoire, son fonctionnement.
On peut lire cette interview ici et découvrir la richesse de Terre à Ciel par la même occasion.



Lucienne Deschamps : Aragon L’enchanteur



Chanter Aragon sur de nouvelles mélodies d’Hervé Fuchsmann, mélodies attentives aux musiques actuelles, jusqu’au rap compris, voilà ce que se propose Lucienne Deschamps qui peut ainsi déployer sa passion pour les mots à dire et chanter jusqu’au cri. Ils mettent en relief l’actualité du poète dans sa diversité toujours surprenante.
.
On pourra l’écouter le samedi 13 janvier 2018 à 18 heures à La Vieille Grille (1, rue du Puits de l’Ermite) à 75005 Paris. Réservations : 01 47 07 22 11.
Chanteuse et comédienne, Lucienne Deschamps (voir ici) a travaillé au théâtre de l’avant-garde ou au contemporain, au cinéma elle est l’interprète principale de 6 films de Marcel Hanoun. En comédie musicale Roland Petit lui a donné le rôle principal dans « Les bons petits diables », sur une musique de Richard Galliano. Elle a édité quatre disques : « Lucienne Deschamps chante les poètes », « Mots d’amour », « Aide Mémoire » et « PoètEs XXI » distribués par EPM. 
Hervé Fuchsmann a dans l’oreille Schubert, Satie, Hanns Eisler ou Darius Milhaud mais la chanson qui est la sienne a sa couleur propre. Ses mélodies sont à la fois très françaises, d’une façon indéfinissable, et sensibles aux vents majeurs du monde d’aujourd’hui.
.
Le site de Lucienne : www.luciennedeschamps.fr



Migrants et poésie



Marianne Auricoste propose une soirée de lecture poétique sur le thème de la tragédie des migrants, avec des textes de Laurent Gaudé (De sang et de lumière) et de Michel Baglin (Un présent qui s’absente). Elle se déroulera le mardi 23 janvier 2018 à 19h 15 à l’Entrepôt – (7 rue Francis de Préssensé. Paris 14e. métro Pernety).
Lecture par Marianne Auricoste, accompagnement musical, Frédéric Ligier.

Laurent Gaudé : romancier, nouvelliste et dramaturge, né en 1972 . Laurent Gaudé a reçu en 2004 le prix Goncourt pour son roman « Le soleil des Scorta ». Son oeuvre, traduite dans le monde entier est publiée par Acte Sud
Michel Baglin né en 1950, vit dans le Sud Ouest. Ecrivain, poète et journaliste, il collabore à de nombreuses revues et a publié de nombreux ouvrages dont « Entre les lignes » ( la Table ronde), « L’obscur vertige des vivants » (le Dé Bleu), « De chaire et de mots » (Castor Astral), « Un présent qui s’absente » (Bruno Doucey). Il a reçu le prix Max-Pol Fouchet en 1988.



jeudi 1er mars 2018, par Michel Baglin

Remonter en haut de la page



Concerto pour marées et silence à la Lucarne

La Lucarne des Ecrivains invite à la présentation de Concerto pour marées et silence, revue avec Colette Klein, accompagnée de Claudine Bral, Jean-Pierre Crespel, Japh’eiios, Georges Rose présents dans le N° 10 et du livre publié par les éditions Wallada : « Les Obstinés », poème de Gérard Gaillaguet, peinture de Colette Klein. Le vendredi 23 mars 2018 à 19 h 30 au 115 rue de l’Ourcq 75019 Paris (011 40 05 91 29 – Métro Crimée – Bus 60)



Toulouse : « Passagers d’Exil  » à Terra Nova


Une rencontre et des lectures autour du livre « Passagers d’Exil  » (voir ici ) paru aux éd. Bruno Doucey. sont organisées le mardi 13 février 2018 à 19heures à la librairie Terra Nova à Toulouse (18 rue Gambetta - 31000) .
Plusieurs auteurs toulousains - Souad Labbize, Aurélia Lassaque, Tanella Boni, Pierre Maubé et Michel Baglin - participent en effet à cette anthologie. Les quatre premiers cités seront présents à cette rencontre assortie de lectures par les auteurs.



Sète : Quels regards sur les migrations ?


Le Café citoyen de Sète, membre de La Nouvelle Arcadie, invite le vendredi 9 février 2018 à 17 h 30 au café Le Saint-Clair à Sète (1, quai Maximin Licciardi) à une soirée multimédia autour du thème « Quels regards sur les migrations ? entre hospitalité et responsabilité ». Avec comme invités : Yahia Belaskri, écrivain, essayiste, journaliste, auteur notamment des ouvrages « Les Fils du jour » (2014) et « Abd el Kader le combat et la tolérance » (2016). Gérard Corporon pour son court-métrage, D’une rive à l’autre. Des associations du bassin de Thau engagées en faveur de l’accueil des migrants.
Claude Muslin et Jeanne Corporon liront des textes, le chanteur et poète Jacques Ibanès interprétera des chansons en rapport avec le thème.



Lectures de L’Herbe qui tremble


Les éditions L’herbe qui tremble et Thierry Chauveau ont le plaisir de vous inviter le samedi 27 janvier à une rencontre avec les poètes Isabelle Lévesque, Christian Monginot et Max Alhau à l’auditorium de La Halle Saint Pierre à Paris 18e (métro Anvers) de 14 heures à 16 heures, Lecture, discussion, signature, La rencontre se terminera par un verre de l’amitié.


Fédération Wallonie-Bruxelles : le prix de poésie


Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles remet chaque année un Prix littéraire, doté de 5.000 €, alternativement pour le théâtre, le roman, la poésie et l’essai.
Le Prix 2017, qui sera décerné le 31 janvier 2018, est consacré à la poésie. Les cinq finalistes sont connus, il s’agit de : Daniel De Bruycker pour « Neuvaines 1 à 3 » (MaelstrÖm), Gioia Kayaga pour « L’arbre sans racines d’un pays sans soleil » (MaelstrÖm), Béatrice Libert pour « Au seuil de l’Ange » (Vagamundo), Alain Dantinne pour « Précis d’incertitude » (L’Herbe qui tremble) et de Philippe Leuckx, pour les « Carnets de Ranggen » (Le Coudrier).



Jacques Lovichi & Jean Poncet au PEN club


Le jeudi 18 janvier 2018 à 18h30 Jacques Lovichi & Jean Poncet viendront tout spécialement de Marseille pour vous rencontrer au PEN CLUB français, 6 rue François Miron 75004 Paris. Jacques Lovichi présentera son ultime recueil poétique paru chez l’éditeur Jacques André en 2017 : « Mythologies de haute mer ». Il a été le rédacteur-enchef des revues SUD, Autre SUD et PHOENIX (jusqu’au N°3), chroniqueur littéraire au quotidien La Marseillaise, prix Antonin Artaud, prix Mallarmé 2002, Grand prix du livre corse pour son roman « Le Sultan des asphodèles ».
Jean Poncet présentera un projet éditorial majeur : l’œuvre poétique complète du grand poète roumain Lucian Blaga, en 13 volumes bilingues coédités par Jacques André à Lyon et Editura Scoala Ardeleana à Cluj-Napoca : 2 volumes déjà parus : « Les Poèmes de la lumière », en 2016 et « Les Pas du prophète » en 2017. A paraître en 2018 : « Dans le grand passage ». Il est l’un des poètes animateurs du Festival international de poésie de Sète Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée. Poète et linguiste, Il a publié plusieurs recueils de poésie – dont certains ont été traduits en anglais, arabe, chinois, croate, espagnol, roumain ou italien – et il a traduit nombre de poètes roumains et anglophones.
Présentations / lectures / dédicaces.



Prix Louis Guillaume



Le prix 2017 du Poème en prose Louis Guillaume sera décerné pour la 42ème année à Françoise Lison-Leroy (photo) pour « Le silence a grandi » (Éd. Rougerie), le lundi 15 janvier à 18h30 en l’Hôtel Lamoignon, bibliothèque historique de la Ville de Paris au 24 rue Pavée (75004) dans la grande salle de la Bibliothèque. Lecture, musique, buffet sont au programme.
Le Prix du Poème en Prose est attribué à des recueils écrits en langue française, parus dans le courant des deux années précédentes ; livres à envoyer en trois exemplaires, avant le 30 septembre 2018, à la Présidente de l’Association, Jeanine Baude, 20 rue de Tournon, 75006 Paris).
Le jury est composé de : Max Alhau, Jeanine Baude, Gérard Bocholier, Sylvestre Clancier, Paul Farellier, Déborah Heissler (excusée), Jeanine Salesse, Katty Verny-Dugelay, Yekta. Membre d’honneur : Lazarine Bergeret.
Renseignements complémentaires à l’adresse courriel : association@louis-guillaume.com



Le prix François Coppée à Max Alhau



Le prix François Coppée de l’Académie française 2017 vient d’être décerné à Max Alhau pour son recueil « Si loin qu’on aille » paru à L’Herbe qui tremble.

Il lui sera remis le 30 novembre à l’Académie Française.

Lire la critique ici.



-2018 Revue Texture Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0