Découvrez comment restaurer un escalier en bois !

Le charme de l’ancien l’emporte toujours sur l’aspect propre et net du moderne. Un adage qui ne perd pas en exactitude avec le temps. Les pièces architecturales telles que le lambris, les murs de pierre ou encore les escaliers en bois ne cesseront jamais d’être des éléments recherchés par les connaisseurs. Mais très souvent, elles nécessitent un brin de rénovation pour pouvoir dévoiler leur réel potentiel décoratif. Voici quelques astuces pour apprendre à rénover un escalier en bois massif efficacement.

Préparation avant restauration d’un escalier en bois

Avant de commencer toute restauration, il convient de préparer efficacement la surface sur laquelle vous allez travailler. Ça sert avant tout à éviter que le bois ne perde en vitalité, en esthétique ou même ne s’abîme. On essaiera donc de préconiser la douceur tout au long de cette étape. 

Premièrement, vous allez mettre à nu votre escalier en entier : carpette, tapis et même peinture devront disparaître définitivement. Il faudra alors passer à l’inspection primaire pour voir si des trous et des fissures ne se sont pas formés lors de l’usage. Dans le cas échéant, un rebouchage avec de la pâte à bois devrait suffire (sauf cas trop graves nécessitant un menuisier/ébéniste).

Nettoyer son escalier en bois

Si l’inspection se passe sans aucun pépin, vous pouvez alors d’ors et déjà passer à l’étape suivante qui est la préparation à proprement parler. Vous allez donc :

  • Nettoyer profondément votre escalier ;
  • Le poncer une première fois légèrement ;
  • Re-nettoyer ;
  • Poncer une seconde fois.

Le ponçage double vous permet de réaliser une tâche plus efficace sans risquer d’abîmer votre bois. Pour le nettoyage, il suffit de frotter votre bois avec une solution d’eau et de produit lavant contenant de la soude. N’hésitez pas à frotter avec un balai à poils longs, une éponge ou autre pour bien dégraisser la surface avant le ponçage.

Procédé de restauration d’un escalier en bois

Une fois que l’escalier est nickel, on passe à la restauration à proprement parler. Là encore, vous aurez le choix quant au traitement à apporter à votre escalier en bois. Vous pourrez soit le teinter, soit le peindre, soit le vitrifier. Un choix subjectif puisque le rendu est quasiment le même d’un point de vue pratique. Sachez simplement qu’il existe désormais des produits qui vous dispensent de passer des sous-couches et d’attendre pendant des heures avant de peindre, vitrifier, etc.

Teinter son escalier en bois

Si vous comptez teinter votre escalier en bois, mieux vaut alors opter pour une teinte légèrement colorée. Celle-ci durera plus longtemps dans le temps et ne nécessitera pas de couche de surplus éventuelle régulièrement. N’hésitez surtout pas à superposer les couches si le rendu n’est pas optimal dès les premières tentatives. Certains types de bois sont très absorbants et auront tendance à nécessiter plus d’une couche pour paraître « lisses ». C’est le cas du chêne notamment qui est assez sensible. On essaiera de privilégier les sous-couches spéciales bois sensible pour ces types d’escaliers. Pour ce qui est du temps de pose, il est relativement court : 3 heures entre chaque couche !

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Revue texture
Logo